Lettre ouverte à la violence, à la société établie et patriarcale.

je suis choqué que l’homme sans le grand H puisse agir comme cela. je ne comprend pas non plus comment on peut soutenir la violance et comment on peut ne pas ouvrir sa bouche pour exprimer son opinion. il faut s’exprimer. si il n’y a que des personnes qui pensent la même chose qui parlent ça ne sert a rien. je trouve que de nos jours la société a un réel problème. ce serait bien que plus de monde s’exprime et ne suivent pas la masse pour se fondre ou ne pas avoir de problèmes. se fondre dans la masse n’apporte rien de bien.

Absinium, pour une existence crueltyfree

Aujourd’hui, je ne sais pas comment aborder ce sujet car je ne l’ai pas préparé, j’écris de manière impulsive et je n’aimerai pas que mes propos ne soient pas compris alors, je prends un temps considérable pour t’écrire en me relisant, en me corrigeant pour rester dans la bienveillance. Aujourd’hui, au réveil, j’ai ce genre de goût amer qui reste fixé à moi. Aujourd’hui, je suis dans l’incompréhension.

Pour que tu comprennes un peu mieux mes ressentis, il faudrait que je te raconte ce qu’il s’est produit hier.
Il y a eu quelques bagatelles, comme chaque jour, sur le groupe Facebook de l’Université de la Réunion. Je ne sais pas si j’étais dans un autre mood que d’habitude pour voir tout ce négatif sortir des gens, voir que, finalement, personne n’avait réellement sa propre opinion et en être affectée. Tout ce qui comptait dans ce débat déguisé était de se…

View original post 689 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s