Prise de conscience, je me/te dois la vérité.

Aujourd’hui, le constat est là. J’avais rédigé un article où je parlais de moi, mais protéger par un mot de passe pour ne le faire lire qu’a quelques personnes. Je commençais à peine à prendre conscience du problème. Aujourd’hui, je suis pleinement consciente de ce qui se passe. Ça fait 9 ans cette année que je vit avec ça caché quelque part sans m’en rendre compte. Ça a commencé en cinquième quand j’ai fait mes deux premiers voyage et ça s’est installé sans que je le voie puis ça m’a envahi jusqu’au point ou je me sente mal tout le temps. Je parle de mon alimentation. En cinquième avec le harcèlement qui est maintenant pleinement derrière moi, j’ai dû trouver un refuge. Le premier fut la musique. Le second fut l’alimentation. Au début, manger me faisait du bien sûr le moment. J’avais tout le temps envie de manger. Je n’avais plus fin, mais envie à tel point que je me levais la nuit pour aller boire ou manger, et même la journée, je mangeais entre les repas et pas qu’une fois. J’ai commencé à prendre du poids et à me sentir mal dans mon corps. Je n’arrivais pas à trouver de vêtements qui me plaisent ou qui m’aillent. J’étais de plus en plus mal, mais je n’arrivais pas à changer. Je m’auto-détruisais sans savoir pourquoi ni comment. En déménageant, j’ai pensé que je changerai, mais non et là la nourriture a commencé à encore plus me prendre la tête. Au lycée pas trop, mais arrivé à la fac oui. Je me prenais la tête pour savoir quoi manger. La faim n’était pas vraiment là, mais j’avais des grosses crises d’envie. Je pouvais passer un après-midi à avoir envie de coca ou autre et me prendre la tête pour ne pas en boire. Je me prenais la tête pour finir les restes, quand je sortais pour savoir où et quoi manger, si je prenais un goûter ou pas enfin que des choses dans le genre. Arrivée en fin de seconde année de fac, j’ai commencé à comprendre qu’un truck ne tournais pas rond. J’en ai parlé à mon thérapeute et il m’a fait prendre conscience que là ce n’est pas normal et que j’ai besoin d’aide. Aujourd’hui, j’ai compris que j’ai un trouble du comportement alimentaire et j’ai commencé à me faire aider tant sur le plan psychologique qu’alimentaire. Ça prendra le temps que ça prendra, mais je vais tout faire pour me sortir de là. Maintenant que je sais, dés que ça commence je fais tout pour me changer les idées et ça marche. Je suis encore loin, mais j’ai déjà fait le plus gros qui est de réaliser qu’il y a un problème. Je vais de l’avant et j’avance. Je suis à un stade où je prends conscience de tout et ça aide vachement. Parfois, c’est dure, mais il faut s’accrocher. J’écris ce texte pour qu’il reste gravé et que je me souvienne que j’ai réussis. Maintenant, j’assume ce que je suis et je vais de l’avant. Je remercie toutes les belles rencontres que j’ai pu faire cette année grâce à mon blog et ma chaîne YouTube. Je pense que je n’aurais pas pu réaliser sans ça. . Il faut s’accrocher et rester positif. Je sais que plein de personnes ont des troubles du comportement alimentaire et ce n’est jamais facile, mais il faut se dire que l’on est pas seul et que si les gens nous aiment, ils nous soutiendrons et nous aiderons dans ce parcours qui n’est pas toujours facile. Je remercie la vie pour ces belles rencontres et pour m’avoir permis d’avancer, de réaliser et de changer les choses. Ce sera peut-être long, mais j’y arriverais et tout ceux qui ont un TCA aussi. La patiente est le maître-mot aujourd’hui. heart-192957_960_720

Publicités

2 réflexions sur “Prise de conscience, je me/te dois la vérité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s