#metoo. Je te parle d’un problème de société.

Aujourd’hui ce qui fait l’actualité c’est ce fameux #metoo avec l’affaire du producteur qui aurait violet et harcelé sexuellement des actrices célèbres ou non. Il y a d’autres polémiques dans le genre mais c’est une des plus grosses à mon goût.
Au début je me suis dis: fais une vidéo sur le sujet mais je ne me voyais pas filmer et parler. Des fois je préfère écrire plutôt que filmer. Va savoir pourquoi mais, c’est comme ça. Je ne vais pas te parler du producteur mais, je vais te raconter des choses qui me son arrivé que se soit en ligne, dans la rue où ailleurs. Il n’y en aura peut être pas beaucoup mais je préfère en parler que me taire.
Je me suis rendu compte que des fois c’est mieux de parler que de tout garder pour soi et qelque soi la situation. En parler permet de se faire aider, aider, prévenir et c’est une bonne chose.  Après libre à toi de faire ce que tu veux.
Je vais commencer par le collège. La chose qui reviens le plus est une question qui parait con, qui est con mais, qui saoule vraiment. on me demandait souvent est ce que je coucherais pour de l’argent ou pour un mars. Oui, oui la barre chocolaté. Les gans faisait ça pour se foutre de ma gueule mais, c’est une forme de harcèlement sexuelle.
Je me suis aussi fait siffler dans la rue, regarder de haut en bas par des hommes et en générale pas des tout jeunes.
Au lycée plus de harcèlement dans les bâtiments. C’est passé en ligne. Ce ne sont pas des gens de mon lycée mais, des inconnus qui sont venu sur mes réseaux sociaux principalement Facebook et instagram. Ils ont tous dis que j’étais jolie ou autre pour pouvoir ……. Je te laisse deviner la suite! Ils se sont pris un râteau direct et se sont vu bloquer.  On ma aussi regarder de haut en bas dans la rue et siffler quelques fois.
Le pire c’est produit en terminal et la ja n’ai pas su trop quoi faire sur le moment.
Ce qu’il c’est passé c’est que je suis aller prendre le bus pas loin de chez moi. C’était un endroit isolé ou peut de personne allaient prendre le bus. Je me suis donc retrouver seul. quelques minutes après mon arrivé je vois un papi descendre à pied. Comme j’ai des écouteurs je ne m’en occupe pas. Sauf qu’il viens vers moi donc je suppose qu’il veut me demander l’heure ou autre et enlève mes écouteurs. Il se rapproche de moi de plus en plus près en me demandant de le rejoindre à huit heure sous entendu qu’il veut coucher avec moi. Tétaniser de peur je lui dis non plusieurs fois. IL était à 10 centimètres de moi même pas les mains de chaque coté de moi sur la paroi de l’arrêt de bus. Au bout de deux minutes il s’en vas. j’ai eu la peur de ma vie à ce moment la et j’étais pas bien.
C’est tout pour le lycée je crois. Maintenant je passe à la fac ou je suis actuellement. pas de grand changement. On m’acosté de temps en temps l’année dernière parce que j’étais souvent la. cette année est plus light donc ça ne m’est pas arrivé ou je ne l’ai pas entendu parce que j’ai tout le temps mon casque sur moi sauf quand je ne suis pas seul.
Le plus gros truc qui ma un peu déstabiliser c’est passer en ligne. Je remercie encore ma copine qui m’ a aider parce que je ne sais pas ce que j’aurais fais dans ce cas. En gros un soir sur Facebook je reçoit un message d’un ancien camarade ce classe. Je te passe les détail mais en gros il m’écrit un pavé pour me ressortir des choses que j’aurais dites au lycée alors que non et me demande de coucher avec lui. C’était pour la saint valentin. gentillement je luis dis, et avec l’aide de ma copine, que je ne veux pas parce que j’attends le bon et que j’ai une certaine façon de voir la chose. Il ne m’a pas écouter vraiment puisqu’il ma tout simplement dit que je pouvais m’entraîner avec lui avant le bon. Mais quel genre de personne fait ça?! explique moi parce que la …. je ne comprends pas! Je lui ai dis non que je voulais attendre la bonne personne et il a insister un peu. Après lui avoir dit clairement non deux ou trois fois il à fini par lâcher l’affaire et arrêter de m’envoyer des messages.
Je ne lui parle plus et c’est tant mieux comme ça.
Après ça plus rien ou presque. de temps en temps quand je me balade dans la rue ou autre je vois les hommes d’un certains âge me regarder comme un objet et je trouve que c’est pas sympa. je pense que si on dévorai les hommes comme ils nous le font ils ne seraient pas super content. Mais, bon apparemment parce que on s’habille d’une certaine façon on est des objets. Imagine si on dis pareil aux hommes, ce qu’ils répondraient. Si on leur disaient que parce qu’ils s’habillent moulant ou torse nu ils sont des objets et on peut en faire ce que l’on veut. Je ne pense pas qu’ils apprécieraient.
Comme on me l’a toujours dit: Ne fais pas autres ce que tu ne veux pas qu’on te fasse.
C’est une phrase bateau dit comme ça mais elle prend tout son sens quand on l’applique.
Le harcèlement n’est pas anodin et si on en est victime il faut en parler parce que ce n’est pas rien. C’est grave et ça peut aller très loin.
Je ne mettrais pas de photo parce que je pense que le texte parle de lui-même.

Publicités

2 réflexions sur “#metoo. Je te parle d’un problème de société.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s